Notre
perspective
Slider

Définir le succès d’un média grâce à l’ARPUM

par | Fév 3, 2020 | Monétisation

L’industrie des médias numériques s’appuie depuis longtemps sur les mêmes indicateurs de rendement clé (KPI) pour mesurer le succès des campagnes. Mais l’industrie n’est pas statique, et vos KPI ne devraient pas l’être non plus! Découvrez l’ARPUM, l’indicateur conçu pour l’écosystème programmatique d’aujourd’hui et de demain.

Les RPM, CPM et autres indicateurs traditionnels ne suffisent plus

Peu importe le secteur d’activité, travaillez-y assez longtemps et vous découvrirez les débats sans fin sur la meilleure façon de faire XYZ [insérez n’importe quel processus ici] de façon plus efficace, plus rapide… et plus rentable. Le programmatique n’y échappe pas, même si c’est le dernier-né du monde de la publicité numérique.

Prenons, par exemple, les KPI des médias programmatiques qui servent à mesurer le succès des campagnes. Les coûts de la publicité numérique (surtout en ce qui concerne les bannières en ligne et autres espaces incontournables) sont traditionnellement calculés au moyen du CPM (coût pour mille impressions = coût/impression x 1 000). Mais il faut reconnaître que cette mesure n’offre pas suffisamment d’informations claires sur les revenus publicitaires générés par le déploiement des inventaires.

Plusieurs géants du web, ont abordé cette critique en suggérant l’adoption à l’échelle de l’industrie des indicateurs suivants par tranche de 1 000 impressions d’une publicité donnée :

  • RPM pour estimer les revenus
  • eCPM pour le coût effectif
  • vCPM pour le nombre de visionnements

Cependant, ces solutions posent problème pour plusieurs raisons :

  1. Passé un certain seuil, il devient difficile de faire le lien entre l’augmentation du nombre de consultations d’une page et l’augmentation des revenus en général.
  2. Ces mesures ne tiennent pas compte du nombre de publicités sur une page donnée, ce qui peut réduire le taux d’interaction et augmenter le taux de rebond.
  3. Ces mesures statiques ne sont généralement pas assez souples pour tenir compte de tous les éléments variables de l’écosystème actuel du programmatique – différents formats publicitaires monétisés, créneaux du marché, stratégies de monétisation (affichage, verrou d’accès payant [paywall], abonnement, etc.).

 Pour toutes ces raisons, nous proposons un nouveau modèle qui met l’accent sur les revenus qui découlent de la publicité programmatique : l’ARPUM.

ARPUM : définition et avantages

L’ARPUM (revenu moyen pour mille utilisateurs, ou Average Revenue Per Thousand Users) correspond au revenu total généré par les revenues pour 1 000 utilisateurs.

Puisque cette mesure tient compte de tous les facteurs qui affectent le revenu, l’ARPUM est un meilleur indicateur des revenus que les éditeurs génèrent réellement grâce aux consommateurs qui visitent leurs propriétés médiatiques et interagissent avec elles. C’est du même coup un KPI plus concret et exploitable qui peut être utilisé pour rentabiliser davantage les inventaires offerts sur les marchés programmatiques.

Enfin, cela nous aide à établir des références sur plusieurs éditeurs et à pouvoir comparer les performances de monétisation entre différentes catégories et pays.

Capture d’écran : Plateforme M32

 ARPUM : Benchmarks

L’ARPUM est très utile pour évaluer vos performances lorsque vous êtes un média locale et non un géant mondial de la technologie, certains sites peuvent finir par avoir un ARPU moyen de 0,09 $ en convertissant cet indicateur de performance clé en ARPUM, cela ne change pas les performances, mais amène cet indicateur au niveau CPM, RPM…

En examinant la performance financière trimestrielle de certains médias, nous sommes en mesure de donner un aperçu de leur ARPUM moyen.

 

| Q3-2019 | En dollars américain | Revenus de publicité numérique uniquement | Performance mondiale |

 

* (Ces sociétés ne divulguent pas leur ARPU, nous avons donc estimé cet indicateur)

Sources :

Vous voulez une comparaison de l’ARPUM, des CPM, eCPM et autres indicateurs? Approfondissez le sujet dans notre livre blanc intitulé Votre introduction au programmatique et à la monétisation des médias numériques; nous y analysons plus en détail cette mesure stratégique du succès des campagnes publicitaires.

Mo. Kahlain

Mo. Kahlain

Co-foundateur

Stratège de produits numériques et spécialiste de la gestion d’entreprises technologiques, cumulant plus de dix ans d’expérience à développer et à naviguer au sein du paysage des produits en ligne, Mo est un innovateur et un leader éclairé qui a su transformer sa passion en profession. Il combine son talent pour identifier les opportunités à sa compréhension de l’espace numérique afin de concevoir des solutions produits de haute performance.
Share This